En cette période troublée de variations de revenus issus des locations touristiques, aussi bien pour les meublés de tourisme que pour les chambres d’hôtes, certains loueurs redevables de cotisations sociales peuvent ne plus remplir les conditions d’affiliation sociale prévus par la législation.

SOMMAIRE

Exemple 1

Illustrons par un exemple chiffré le montant des prélèvements sociaux selon que les loueurs restent redevables de cotisations sociales auprès de l’URSSAF ou acquittent les contributions sociales auprès du Trésor public.

Exemple 2

Prenons par ailleurs le cas d’un loueur de meublés de tourisme classés qui fait également application du régime du micro-BIC avec l’abattement fiscal de 71 % et qui en 2020 a réalisé 15 000 € de loyers au lieu de 25 000 € perçus les années précédentes

Conclusion provisoire

...
... pour lire la suite...

L'accès à nos contenus et à nos offres est réservé à nos adhérents.
Ce jour bénéficiez d'une remise de 50% pour accéder à tous nos contenus !

>>> Connectez-vous ou rejoignez-nous :

ADHERER AU RESEAU VOUS CONNECTER

 

 

 

>> Recevez gratuitement nos prochaines informations ?