Ah bon ? Il existe des formations pour ouvrir une maison d’hôtes ?

florence et jean

formation pour maison d'hôtes

 

Pièges et Idées reçues :: Partie 6

« Ah bon ? Il existe des formations pour ouvrir une maison d’hôtes ? »

Combien de fois ai-je entendu ou lu, y compris sur notre forum, cette phrase généralement complétée par « Et il faut une formation pour ouvrir une maison d’hôtes ? », le tout distillé d’un ton très ironique.

Ah les petits malins qui ont trouvé la bonne combine pour vendre du vent ! «…Et vous leur faites faire le ménage, les courses et la cuisine ? ». Comme si l’activité se résumait à être une bonne ménagère (ça se dit au masculin, ménager ?).

... pour lire la suite...

L'accès à nos contenus et à nos offres est réservé à nos adhérents.

  • souscrivez une adhésion annuelle au réseau qui vous donnera accès à tous nos contenus
  • connectez-vous à votre compte adhérent si vous êtes déjà adhérent

ADHERER AU RESEAU VOUS CONNECTER

 

logo-SUPER-LCG 

 

 

Jean

A Propos Jean

Florence et Jean, propriétaires de gîtes et chambres d'hôtes mettent à votre disposition leurs années d'expérience dans ce domaine et leurs connaissances du milieu touristique à travers des formations pour les créateurs de gîtes et chambres d'hôtes. N'hésitez pas à les consulter.

Site Internet
Voir tous ses Articles
2015-09-20T18:01:07+00:00février 15th, 2015|Porteurs de projets|6 Commentaires

6 Comments

  1. Isabelle 16 février 2015 à 10 h 56 min - Répondre

    Bonjour Jean,
    Effectivement, vous avez raison de souligner que vous n’êtes pas le seul sur ce créneau, mais je me pose la question de savoir quels sont les pré-requis pour être formateur de “propriétaires de chambres d’hôtes” car certains s’engoufrent dans ce créneau sans avoir l’âme d’un pédagogue et ne font pas d’efforts de diplomatie, croyez-moi !!! Je ne pense pas non plus qu’il faille être un professionnel du tourisme pour transmettre les ficelles de notre activité… Une amie a fait une formation auprès d’un soi-disant organisme basé à Lyon que je ne citerai pas qui de surcroit vous propose une visibilité majeure au travers d’un “portail internet”. Non seulement les supports fournis sont largement dépassés et ne servent absolument à rien, mais je reste persuadée qu’à part gagner sa vie sur le dos des autres, cette personne est bien loin d’analyser les capacités à exercer cette activité car lui même est loin d’analyser notre problématique au quotidien, car hormis se targuer qu’il a plus de 30 ans d’expérience dans notre secteur, il ne faut surtout pas s’aviser de le contrarier (preuves honteuses à l’appui !) . Pensez-vous sincèrement qu’il existe une méthodologie pour apprendre à aimer recevoir chez soi ? Pour avoir le sentiment de vivre un jour sans fin ? Pour aimer recevoir à sa table sans formation de cuisinier ? Pour prendre en charge la gestion des réservations et de la communication sans des bases solides d’informatiques ? Pour décorer sa maison sans avoir des notions d’architecte d’intérieur ? Sans oublier aussi des talents de paysagiste pour entretenir son jardin !… Tellement de paramètres et de polyvalence qu’il faut toute une vie pour y accéder avec des formations…. Je vais peut-être vous contrarier, mais je ne sais pas combien de temps durent vos sessions de formation, mais une chose est sûre, avec beaucoup de bon sens, une énorme dose de patience, armé d’un courage sans faille (j’ai bien dit sans faille !), on peut y arriver sans passer par un organisme de formation, car cette façon de vivre on l’a en soi (pour moi c’est plus une manière de vivre qu’un travail) ! Il ne faut pas omettre qu’il y a aussi des paramètres sont non maitrisables tels que l’âge et la maladie et qui ne s’apprennent pas non plus dans des livres, mais qui de nos jours sont pourtant fréquents ! Tout dépend ce que l’on recherche et ce que l’on veut surtout ! Vous avez raison cependant de souligner qu’il y a de nombreux candidats et peu d’élus…. Ouvrir des chambres d’hôtes est le rêve n° 1 des Français, mai c’est sur la longévité qu’on s’en aperçoit ! … Comme je le dis bien souvent à mes hôtes … On peut avoir la plus belle maison du monde dans la plus belle des régions, mais comme dit la chanson “si on est con… on est con” … Et si malgré tout, des doutes subsistent, rien de mieux que des sessions d’immersions ! Vis ma vie en chambres d’hôtes ! C’est une belle aventure humaine malgré tout !

    • Karine
      Karine 17 février 2015 à 23 h 20 min

      Bonsoir, Je suis d’accord avec vous isabelle, il faut du bon sens, mais certaines choses, si elles ne s’apprennent pas, peuvent se découvrir lors d’un stage, ou une formation. Cela a l’intérêt de rassurer, ou d’inquiéter, mais au moins, on partage, et on se pose des questions, on n’enjolive pas… Je connais bien cet organisme lyonnais, nous y avons suivi une formation il y a longtemps avec mon mari, et nous en gardons un bon souvenir, c’était notre premier pas dans ce projet (il y a 8 ans), ça a le mérite de concrétiser les choses. J’ai bien aimé l’approche du ‘formateur’… Comme quoi, tout est subjectif.

      Mais néanmoins, quand je vois tout ce par quoi j’ai du passer pour ouvrir ma maison d’hôtes, je me dis que si j’avais la possibilité d’accompagner d’autres porteurs de projet, je le ferai volontiers, car la route est longue, le financement compliqué, et au final, une fois qu’on a commencé, on peut se rendre compte qu’on n’aime pas ça… (sic)

      Quand je vois ‘le rêve numéro 1 des français’, je rigole, car peu de gens sont vraiment à l’aise dans ce métier… Moi j’avais beaucoup de craintes, au final, je m’éclate, mais je ne m’y attendais pas.
      Donc on doit s’interroger sur l’aspect humain avant de se lancer, OUI, mais aussi – comme le disent très justement Florence et Jean – technique, financier et économique, puis les aspects internet et communication… Bref, c’est du boulot. Sans parler des chambres à faire, des petits déj à servir et débarrasser, plateaux repas, etc…

      Et je ne pense pas que les gens dont c’est le rêve n°1 aient conscience de tout ça… Donc FORMATION, oui, bien sûr, ça peut aider. Chacun a le choix.

      Au passage Isabelle, j’aime beaucoup votre mas

    • Isabelle 18 février 2015 à 10 h 17 min

      Bonjour et merci Karine pour cette sympathique réponse…. Je maintiens le fait que lors d’une formation on ne peut détecter en quelques jours les capacités d’une personne à gérer des chambres d’hôtes… Je comprends que lors d’une formation on n’est pas là pour apprendre à faire le ménage, le lavage, le repassage, l’hygiène et j’en passe, mais il ne faut pas oublier que les tâches ménagères sont le plus gros poste de notre activité… Alors comme vous le soulignez également, si on déteste faire le ménage, mieux faut changer d’orientation et j’aimerai bien être une petite souris pour voir si lors d’une formation on est capable de vous décourager …. Pour ce qui est du formateur que vous connaissez, je peux vous assurer qu’il tient actuellement un discours sur “la génération actuelle des propriétaires de chambres d’hôtes” qui vous ferait froid dans le dos !! Des amis ont souhaité se retirer du portail qu’il a créé ; ils ont reçu des menaces en retour, prétextant que la majeure partie d’entre nous ne connaissait rien au référencement, que tôt ou tard nous serons amenés à disparaitre promettant à toute l’activité des mesures renforcées par l’état, la majorité des professionnels du tourisme en ayant ras le bol de certains propriétaires !! Je vous cite ses termes !!! Pour un formateur, je trouve ça ROYAL !!!… Enfin, j’imagine que seuls ses élèves sont suffisamment intelligents et armés pour s’en sortir !!! Enfin, tout cela pour dire que nous sommes tous différents et c’est ce qui fait notre charme… ça par contre, il ne faut pas l’oublier, car chaque année est une nouvelle saison qui nous apporte ses joies et ses désillusions… Mais comme nous sommes des battantes nous y parviendrons malgré les embûches semées sur notre chemin par les mauvaises pensées !!! Bonne courage et bonne saison à vous !

    • CAILLAT
      CAILLAT 18 février 2015 à 15 h 27 min

      …à la fois, j’ai bien suivi l’évolution de cette structure (que je respecte), néanmoins, ils ont fortement perdu en terme de référencement. S’il est vrai qu’ils étaient dans les premiers il y a encore 4 ans, ce n’est plus vrai aujourd’hui sur Google,… et mon site, qui est plus récent, ressort avant le leur, bien que je ne sois pas sur Lyon même… donc je n’adhère pas à leur portail pour cette raison. Je n’aurai pas grand chose à y gagner. C’est vrai que nous nous faisons manger par les portails type booking, ou autres, qui sortent en premier sur Google, mais eux aussi!!!
      Pour ce qui est du ménage, j’ai la chance d’avoir un remplissage suffisant pour avoir qqn qui m’aide tous les jours, donc je ne me m’occupe presque plus que des aspects communication, référencement, site internet, devis, etc. Mais j’ai conscience d’avoir de la chance… Ceci n’est permis que si le taux de remplissage est important, donc il faut être sur une zone où l’on travaille toute l’année, à côté d’une grande ville, d’une zone d’activité… ce qui est mon cas. Il faudrait prendre conscience de ces éléments quand on veut ouvrir une maison d’hôtes… La réalité n’est pas aussi facile qu’on veut bien nous laisser l’entendre.
      Au delà de ça, si on a le bon emplacement, et le bon accueil, et le sens du service, et de l’organisation… ça fonctionne bien

  2. Jean Pinsard
    Jean Pinsard 16 février 2015 à 12 h 27 min - Répondre

    Bonjour Isabelle,

    Merci de votre retour.

    Concernant les pré requis pour être formateur, je ne connais pas la situation exacte de nos concurrents mais nous avons reçu de la Direction Régionale du Travail et de l’Emploi un numéro d’organisme de formation qui nous permet d’exercer. Cette autorisation qui permet la prise en charge du coût de la formation au titre de la formation professionnelle nous a été attribuée sur la base :
    – De nos diplômes universitaires en rapport avec le contenu de la formation
    – De notre expérience professionnelle par rapport à l’activité
    – Du contenu pédagogique de nos formations
    – Des process de préparation et de suivi de nos formations

    Nous devons chaque année établir un rapport détaillé sur le déroulement de nos formations.

    Maintenant, tout comme il y a des maisons d’hôtes agréables et d’autres qui le sont moins, il peut y avoir des formations de qualité inégale ou inadaptées à certains profils. Tout comme je tiens compte de l’avis des autres clients dans le choix d’un hébergement touristique, et tout comme je tiens compte de l’avis des propriétaires de chambres d’hôtes pour choisir un équipement ou un investissement publicitaire, il me parait raisonnable d’interroger les stagiaires de tel ou tel organisme avant de s’inscrire sous peine de grosses désillusions. Nos stagiaires témoignent sur notre site internet https://mamaisondhotes.com/Formation-creer-maison-hotes-TEMOIGNAGES.html et vous avez la liste de nos stagiaires ayant ouvert que vous pouvez contacter pour avoir un avis sur l’intérêt de notre formation. Nous n’avons rien à cacher et n’avons vraiment jamais ressenti l’impression de gagner notre vie sur le dos de nos stagiaires.

    Pour le reste je suis d’accord avec votre analyse sur les indispensables qualités humaines à avoir pour cette activité, et qui le plus souvent ne s’apprennent pas.

    Pour autant en étant le plus accueillant et convivial du monde, comment faites vous pour aller chercher vos clients si vous n’êtes pas dans un lieu hyper touristique ? Vous les attendez sur le pas de la porte avec le sourire aux lèvres ? Et même si vous remplissez bien, êtes vous certaine de gagner de l’argent ou de ne pas en perdre par rapport à vos charges, à vos emprunts ?

    Certes nos formations s’adressent à des personnes qui souhaitent vivre de l’activité, et pas à des personnes qui souhaitent juste accueillir pour faire plaisir et se faire plaisir.

    Vous ne me contrariez pas en disant “mais une chose est sûre, avec beaucoup de bon sens, une énorme dose de patience, armé d’un courage sans faille (j’ai bien dit sans faille !), on peut y arriver sans passer par un organisme de formation…” C’est vrai, mais l’un des objectifs de nos formations est de faire gagner du temps et de l’argent, en évitant notamment de commettre les mêmes erreurs que d’autres et de bénéficier de l’expérience de propriétaires en activité depuis de nombreuses années.

    Maintenant chacun est libre de se faire accompagner s’il en ressent le besoin ou de tenter l’aventure en autodidacte s’il pense pouvoir y arriver tout seul.

    Cordialement.

    Jean

  3. Mialon Sylvette 17 février 2015 à 14 h 41 min - Répondre

    bonjour
    Nous avons ouvert des chambres d’hotes …il y a 25 ans sans aucune formation si ce n’est l’envie de travailler chez soi ,recevoir des touristes chez soi, le courage et la perseverance mais avec un peu du bon sens ….mm au bout de 25 ans (et je continue …) on y arrive encore avec un immense plaisir !!! Nous avons connu des personnes enthousiastes à ouvrir des chambres d’hotes et au bout de 2 ans cette structures etait à la vente ….je cite des propos de cette personne : ” je ne suis pas faite pour faire du menage et nettoyer des toilettes “…. il est vrai que c’est celà …aussi !! Mais tellement d’autres satisfactions et rencontres !
    Cordialement
    Sylvette

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Lire les articles précédents :
mentions légales site internet
Mentions légales de votre site

Les mentions légales de votre site internet : attention à la loi ! Vérifiez que vous êtes en conformité.

Fermer