La taxe de séjour « pour les nuls »reforme taxe de séjour

Certaines communes peuvent demander aux vacanciers résidant sur leur territoire de payer une taxe de séjour. Les touristes utilisant pour se loger pour la nuit un hôtel, un gîte, une chambre d’hôtes, un meublé de tourisme ou un camping doivent donc la payer. Cette taxe permet aux communes de financer les dépenses liées à la fréquentation touristique (ou à la protection de leurs espaces naturels dans un but touristique). Son montant varie entre 0,20 et 1,50 euro par nuit et par personne. Les enfants de moins de 13 ans en sont exonérés. Au total, on recense actuellement plus de 2 500 communes appliquant cette taxe de séjour. Elle doit être directement réglée au logeur, à l’hôtelier ou au propriétaire qui la reverse à la commune. Le montant de la taxe de séjour doit être affiché chez le logeur, l’hôtelier ou le propriétaire du logement et doit figurer sur la facture remise au touriste. Il est également disponible à la mairie concernée.

... pour lire la suite...

L'accès à nos contenus et à nos offres est réservé à nos adhérents.

  • souscrivez une adhésion annuelle au réseau qui vous donnera accès à tous nos contenus
  • connectez-vous à votre compte adhérent si vous êtes déjà adhérent

ADHERER AU RESEAU VOUS CONNECTER

 

logo-SUPER-LCG