Le mauvais plan des sous-locations touristiques

2020-02-22T11:30:02+01:00février 22nd, 2020|Non classé|2 Commentaires

Sur le principe, aucune disposition juridique n’oblige le loueur d’hébergement touristique chez l’habitant d’être propriétaire des biens immobiliers loués à la clientèle de passage, qu’il s’agisse de logements meublés ou de chambres. Toutefois la plus grande prudence s'impose...