Les petites exubérances de nos hôtes…

demandes de nos hôtes les plus folles

Nous faisons au fil des mois et des années, des découvertes nombreuses, et variées sur la nature humaine. Grâce à notre métier de contact, nous rentrons parfois dans l’intimité des hôtes, et leurs contrastes.

Avec certains, on en arriverait presque à se dire, que rien ne les arrête…

... pour lire la suite...

L'accès à nos contenus et à nos offres est réservé à nos adhérents.

  • souscrivez une adhésion annuelle au réseau qui vous donnera accès à tous nos contenus
  • connectez-vous à votre compte adhérent si vous êtes déjà adhérent

ADHERER AU RESEAU VOUS CONNECTER

 

logo-SUPER-LCG 

 

 

2015-09-20T22:51:20+00:00septembre 20th, 2015|Humour|29 Commentaires

29 Comments

  1. veronique 21 septembre 2015 à 8 h 02 min - Répondre

    eh oui bien sûr nous en sommes tous au même point ! ce qui donne envie au bout de 14 ans d’arrêter gîtes, chambres et repas (car là aussi il y a des choses à dire !).
    Courage !

    • Karine
      Karine 21 septembre 2015 à 12 h 15 min

      Je n’ose même pas imaginer quand on sert les repas… certains ont tellement la critique facile… et puis il faut composer avec les régimes alimentaires, les intolérances ou simplement les goûts… bravo pour ce bel effort, moi je me contente de plateaux repas, très basiques! 🙂

  2. Cyrille 21 septembre 2015 à 8 h 27 min - Répondre

    Eh bien nous sommes heureux de voir que nous ne sommes pas les seuls !
    Nous sommes à la Réunion alors le prétexte choisi pour arriver avant l’heure c’est la fatigue du voyage : “vous comprenez, 11h de vol de nuit mais on a pas dormi. On est arrivé à l’aéroport à 8h…”
    Désormais nous proposons, à la réservation, un forfait arrivée précoce (ainsi que départ tardif également), quand c’est possible, c’est à dire que la nuit précédente n’est pas louée. Mais ceux qui passent par une agence prétendent toujours que l’agence ne les a pas prévenus qu’il y avait des horaires (mais bien sûr …) Nous indiquons également, et gentiment, dans notre mail de pré-accueil qu’ils peuvent passer déposer leur bagages, en nous appelant au préalable, mais qu’il sn’auront pas accès à leur hébergement avant 16h.
    Les mal éduqués, les sales qu’on se demande comment c’est chez eux, les enterrements de vie de jeunes filles, les “j’ai des amis qui vont passer se baigner”, les “je voudrais venir me reposer pour l’après-midi avec une amie”, on connait aussi.
    Heureusement que la grande majorité reste constituée de gens agréables que nous avons plaisir à accueillir sinon … nous baisserions les bras !
    Bon courage à tous !

    • Karine
      Karine 21 septembre 2015 à 12 h 20 min

      Oui, les hôtes sympas – voir TRES sympas – compensent, mais on retient en priorité ceux qui sont casses pieds… et qui critiquent. C’est tellement un investissement personnel de tenir des chambres d’hôtes! Ceux qui critiquent comme à l’hôtel, sur des sites tels que Booking ou TripAdvisor ne se rendent pas vraiment compte que ce n’est pas la même chose…

  3. ghislaine 21 septembre 2015 à 10 h 58 min - Répondre

    Nous prévoyons sur nos contrats de location … toute visite à la journée (piscine-aire de jeux ..) sera facturée 10 € par personne et ne pourra se faire qu avec l accord express des propriétaires (qui se réserveront le droit de refuser leur présence si le quota possible des résidents au domaine est d ores et déjà atteint)
    Nous indiquons une raison de sécurité //nombre et c est accepté … en général pour une visite de 2 pers nous ne faisons pas payer … mais on évite ainsi les abus !!!!

    Pour les chiens …nous avons eu une belle surprise !!!! En juin 1 couple avec 2 bergers belges (qui avaient trop chauds) le monsieur prenait le tuyau d arrossage traversait le gîte avec et arrosait copieusement ses 2 chiens sur la terrasse … Imaginez des poils longs – noirs mouillés dans un gîte à dominance jaune !!!!

    • Karine
      Karine 21 septembre 2015 à 12 h 25 min

      Bah oui, j’imagine! Donc nous ne sommes pas les seuls à nous faire squatter le tuyau d’arrosage… En effet, les hôtes se sentent tellement chez eux, qu’ils font comme chez eux! En revanche, ils laissent le nettoyage aux autres…
      Bonne idée cette idée de ‘quota’ et suppléments pour les visites, le but n’étant en effet pas de faire payer, mais de limiter! Je vais peut être y venir si je vois que ça continue l’année prochaine!! merci de l’idée 🙂 bonne journée!

  4. Constance 21 septembre 2015 à 16 h 56 min - Répondre

    Hello ! Même en cherchant bien (et mon gîte tourne depuis une dizaine d’années), je n’arrive pas à trouver de casse pieds, au pire des”classiques”, avec lesquels il y a peu ( ou rien) à échanger… Mais il faut dire que mon site est assez… disons sélectif, et nous permet peut être d’éviter la casse…
    Parmi les demandes incongrues : des adeptes du naturisme, qui ne voulaient réserver que si les hôtes étaient… également nus, “dans l’esprit naturiste”… on peut aussi se peindre en bleu, et mettre sa culotte sur la tête ?…. 😉

    • Karine
      Karine 21 septembre 2015 à 17 h 42 min

      les nudistes sont un peu intolérants apparemment 🙂 c’est assez drôle comme revendications, mais quand même, faut oser!

  5. olivia 21 septembre 2015 à 17 h 50 min - Répondre

    Merci mon Dieu je ne suis pas folle ! Non parce que je commençais à me demander si les gens tournent rond ou si c’est moi qui ai un problème. Là ça me rassure on est au moins 4 ou 5 à avoir un problème !
    Personnellement, arrivée à fin septembre, c’est le genre de chose que je supporte de plus en plus mal …

    • Karine
      Karine 21 septembre 2015 à 21 h 58 min

      on reste humains, notre seuil de tolérance a des limites, normal!!
      Ca fait du bien de voir qu’on n’est pas seuls en effet!!!

  6. Voisin 22 septembre 2015 à 1 h 11 min - Répondre

    Ah ben, moi, je serre les boulons 3 semaines avant l’arrivée, avec un contrat de location, un inventaire à signer à l’arrivée avec des règles à respecter pour le tri sélectif (poubelles), un dépôt de garantie, un certificat d’assurance. Je suis revenu sur la notion de clients sympas. Il y en a, certes. Mais pas en majorité. Assez peu d’écolos. Des gens qui vous bousillent des stores de vélux et s’en vont sans rien dire, bousillent l’évier et s’en vont sans rien dire, ceux qui pissent au lit…
    Lors du départ, je n’ai pas le temps de mesurer tout ça. Mais je suis devenu, peu à peu, très méfiant lors du départ des lieux.
    Gîte de Pont Losquet, Côtes d’Armor, 02 96 91 35 79

    • Karine
      Karine 22 septembre 2015 à 11 h 38 min

      C’est le problème, au début, on est naïf et innocent, on fait confiance, puis au fil du temps, avec les (mauvaises) expériences, on renforce les consignes, les règlements, les contrats… Ca devient pénible de toujours devoir répéter les mêmes choses et mêmes consignes à l’arrivée, mais inévitable. Il faut tout préciser, sinon c’est la porte ouverte à l’interprétation des vacanciers… et là, c’est très subjectif… notamment sur l’état de propreté dans lequel il faut rendre le gîte…! J’ai aussi beaucoup de problème avec le recyclable, je dois trier les poubelles à chaque fois (super chouette notre métier parfois), mais il faut dire que d’un pays à l’autre, ou d’une région à l’autre même, les règles ne sont pas les mêmes… mais parfois, on retrouve vraiment n’importe quoi!!!
      En effet, c’est souvent un problème d’éducation, mais ‘éduquer’ nos hôtes, c’est fatigant, et ça prend du temps. Du coup, les gentils, propres, courtois et respectueux, on les aime encore plus!!! 🙂

  7. Maryvonne 22 septembre 2015 à 10 h 15 min - Répondre

    Bonjour à tous,
    Après 15 années d’expérience, j’applique une stratégie similaire à celle du “gite de Pont Losquet” ; j’ai affiné mes conditions générales compte tenu du vécu mais aussi en m’inspirant des conditions d’agences
    Les locataires déclarent souvent ne pas avoir lu : aussi je prends maintenant le temps de mettre lourdement les points sur les i lors de l’arrivée.
    Faire l’accueil dans la langue du vacancier est aussi un plus.(verbalement ou part écrit – vive google traduction!)
    Bien sùr, il n’est pas possible de tout vérifier et il faut faire des choix car les vacanciers sont toujours très pressés lors de l’état des lieux de départ.
    On n’a pas évoqué les petits larçins.
    Quelques exemples : la première année, j’avais placé un lot de cintres en bois; en fin de saison je possédais une belle collection de cintres en plastiques en provenance de différents pressing d’un pays du Nord!
    Attention aussi aux oreillers : très utiles pour améliorer le confort du retour!
    Le comble : ayant des doutes, Maryvonne a fait un inventaire complet : sans gêne aucune, le vacancier allait rechercher dans sa voiture les objets manquants au fur et à mesure de l’inventaire. Il avait décidé d’emporter tout le nécessaire : vaisselle et couverts pour le pique-nique du retour!
    Bonne journée
    Le mari et “secrétaire Web” de Maryvonne

    • Karine
      Karine 22 septembre 2015 à 11 h 33 min

      Les vols… oui, quelques uns aussi (des verres, un sèche cheveux, un guide de Lyon en anglais, les boissons du mini bar qu’on ne me paye pas souvent…) ça reste anecdotique, mais quand même, c’est pas honnête en effet! Le vacancier qui va rechercher au fur à mesure dans la voiture, ça c’est vraiment honteux! Au secours!!!!

  8. anne-claire 22 septembre 2015 à 12 h 12 min - Répondre

    Bonjour à tous,

    Cela me rassure de voir toutes ces petites (ou grosses !!) anecdotes puisque je rencontre moi aussi inlassablement les mêmes ….. surtout en été … ce que j’ai beaucoup de mal à supporter ce sont ceux qui arrivent à midi ou 14h (check in normalement à 17h) prétendant n’avoir pas vu les horaires d’arrivée !!! mon record : 10h45 le matin !!! là j’étais vraiment colère …. je prends les bagages et propose aux gens d’aller faire une activité à l’extérieur … les groupes irrespectueux qui boivent jusque tard dans la nuit et ameutent tout le voisinage, çà j’ai eu aussi …. les gens qui voudraient qu’on leur déroule le tapis rouge et voudraient arriver dans un hotel de luxe avec groom, petit déjeuner digne d’un palace, baise main et tout le tralala pour …. 59 € la nuit, çà j’ai eu aussi !!! alors les couples illégitimes qui arrivent en baissant la tête, qui paient en espèces le soir même et qu’on ne revoit pas le matin, çà me fait plutôt rigoler …. heureusement j’ai beaucoup d’habitués, et eux, ils sont vraiment géniaux .. j’adore et heureusement que je les ai !!!

    • Karine
      Karine 27 septembre 2015 à 22 h 36 min

      Tout pareil, les check in trop matinaux, qui agacent, les petits couples illégitimes, qui font sourire, et mes petits habitués que je soigne… heureusement qu’ils sont là 🙂

  9. Norbert 23 septembre 2015 à 8 h 50 min - Répondre

    Bonjour Karine,
    Heu comment dire?
    Après une saison bien remplie, nous envisageons de venir nous ressourcer du côté d’Ecully et organiser un concert Rock… Je ne doute pas que votre sens de l’hospitalité aura un grand succès auprès de la centaine de personnes conviées à l’évenement… Bien sûr si vous souhaitez nous chanter un petit quelque chose au cours de la soirée…
    Merci pour cet article, qui nous amène à penser que non, finalement nous ne sommes pas seuls et que les quelques poussées d’urticaire de ces dernieres semaines finiront par composer d’excellents souvenirs…
    Bel automne à vous,

    • Karine
      Karine 27 septembre 2015 à 22 h 39 min

      En effet, les anedoctes composent surtout des souvenirs drôles à raconter aux amis !! Ca nous sort du quotidien… c’est sûr!!

  10. Fabienne 23 septembre 2015 à 12 h 07 min - Répondre

    Merci Karine pour cet article qui trouve de l’écho chez chacun de nous ! C’est vrai qu’il vaut mieux en rire… Quand on le peut.
    J’avoue qu’un ou 2 rares souvenirs me font monter la rage au coeur et le juron aux lèvres. Une amie me disait : “recevoir des c… chez soi, ça doit être dur” et je suis bien d’accord avec elle.
    Mais je n’oublie pas non plus qu’on a une chance extraordinaire : celle de rencontrer des gens d’une grande diversité de milieux, de pays et d’ages qu’on ne rencontrerait pas autrement ; des gens majoritairement très ouverts et sympathiques qui font connaissance entre eux, qui passent de bons moments chez nous et parfois avec nous. Et quand c’est gens repartent et nous disent “merci, on a vraiment passé de super vacances”, alors on sait pourquoi on fait ce métier…

    • Karine
      Karine 27 septembre 2015 à 22 h 41 min

      C’est vrai, on a la chance de rencontrer des gens formidables, et on a le monde qui débarque à la maison sans bouger de chez soi, c’est plutôt chouette!! et en passant, j’ai beaucoup progressé en anglais, et j’ai décidé de me remettre à l’allemand! Ca ouvre des opportunités aussi ces rencontres…

  11. Maryvonne 27 septembre 2015 à 15 h 13 min - Répondre

    Je vois que nous sommes dans la même galère. Il est bon de temps en temps de décompresser en râlant un bon coup.
    Il est vrai que les mauvaises expériences marquent plus que les bonnes ! Mais il faut reconnaître que nous avons aussi de bons clients et que certains – très rares – à l’arrivée, nous offrent même des spécialités de leur région.
    Une anecdote de nos débuts qui me revient en mémoire.
    Nous faisions l’inventaire de sortie d’un couple de néerlandais. A notre avis tout s’était bien passé durant le séjour : de plus, les vacanciers parlaient parfaitement le français.
    A cette époque, le contrat imposé par l’agence prévoyait le paiement de l’électricité suivant relevé. Le montant était faible et les clients n’avaient qu’un billet de 100 NF pour régler . Maryvonne ne disposait pas de monnaie en suffisance et je dis en néerlandais : « attendez un instant, je vais chercher mon porte-monnaie ». Le temps de traverser la cour et de revenir, les vacanciers étaient partis abandonnant une somme d’environ 80 NF… C’est en donnant un coup d’œil au livre d’or que j’ai compris la raison de cette fuite. Le texte très élogieux rédigé en français dans le livre d’or était suivi d’un texte en néerlandais disant exactement le contraire !.
    Bon W-E à tous.
    Le mari de Maryvonne

    • Karine
      Karine 27 septembre 2015 à 22 h 44 min

      Ca c’est fort… faut être quand même gonflé, et hypocrite pour faire ça!!! C’est assez incroyable… J’espère que vous leur avez fait un gentil mail derrière pour les remercier, en laissant planer le doute… et les faire culpabiliser…!!

  12. Maryvonne 28 septembre 2015 à 9 h 28 min - Répondre

    Pour répondre à Karine.
    Nous n’avions pas encore accès à Internet. C’était l’époque où les réservations s’effectuaient encore via un catalogue papier et les relations agence-propriétaire par fax.( l’agence néerlandaise envoyait déjà une disquette informatique comme catalogue)
    Sur le moment, cela nous a un peu choqué, mais par la suite nous avons plutôt considéré cela comme de l’humour néerlandais!

  13. Benedicte 1 octobre 2015 à 22 h 53 min - Répondre

    Bonjour,

    Je ne sais pas si c’est parce que je n’ai que trois ans d’activité ou parce que je gère deux gîtes de France et non des chambres d’hôtes mais je n’ai pas rencontré de cas aussi extrêmes que ceux que vous mentionnés; merci de cette éducation! Une femme avertie en vaut deux!

    Plus sérieusement, j’applique certaines garanties qui m’aidents à garder les choses en bon ordre, d’autant que je ne suis pas sur place et que la maison est gérée par une jeune femme sur place.
    EN vrac, voici les gardes-fous qui me facilitent la vie:
    – des conditions générales de vente à signer avec le contrat de location. S’ils ne les lisent pas, c’est leur problème: ils sont censés les connaître, donc je suis en droit de les appliquer. Comme vous, néanmoins, j’évite sauf en cas de problèmes flagrants
    – une caution très dissuasive
    – un état des lieux précis (pas dans le détail mais sur les choses importantes) avec mention de combien cela sera facturé en cas de perte (en particulier, les télécommandes, les clés et autres choses difficiles à remplacer entre le matin et le soir)
    – un contrat de location qui précise un entrée à 17h et une sortie à 10h. cela me permet d'”offrir” une heure ou deux de plus au plus pressé qui sont ravis et donc n’abuse pas.
    – En cas de demande d’arrivée le matin ou de départ le soir, je facture un supplément; comme il sont un rendez-vous pour l’arriver, s’ils veulent une autre heure, ils sont obligés de demander avant d’arriver…
    – dans l’état des lieux d’arrivée, sont mentionnés les consignes de sécurité (pour dégager ma responsabilité), et les conséquences si je dois faire le ménage (ménage partiel, ménage total – plus cher que l’option ménage), ou vider le poubelles et autres choses qu’ils sont censés faire. cela limite considérablement les abus et me permet de facturer en cas de problème…
    – En cas de débit de caution, les clients sont prévenus que le débit minimum sera de 50€ (genre frais de dossier). Les ballons, raquettes ou parasol mis à disposition restent sagement en place…
    – pour les personnes en plus (genre ils dormiront dans leur van sur le parking…), il y a une facturation supplémentaire à la clé (le prix varie selon la nuisance envisagée mais par défaut, le site internet précise 25€/jour et par personne. en général, la demande reste à l’état de demande…
    – Une partie de la caution n’est rendue que 10 jour plus tard. De quoi découvrir les tracas gentiment cachés…

    Ceci étant dit je n’ai eu besoin de débiter qu’une seule fois de la caution pour abus… EN fait, je fais la méchante pour ne pas avoir à gérer les problèmes ensuite. jusqu’à maintenant, cela a plutôt bien marché…

    Au plaisir
    Bénédicte
    L’Envol – Capbreton
    http://www.lenvol-capbreton.com
    06 43 16 05 77

  14. Karine
    Karine 5 octobre 2015 à 17 h 22 min - Répondre

    Merci pour ces quelques bonnes idées supplémentaires! C’est vrai qu’il est important de border au maximum, et avec le temps (2 ans seulement pour ma part), j’augmente mes consignes pour ne plus avoir de mauvaises surprises. Mais il est vrai que c’est dommage de devoir écrire des conditions générales et particulières dans tous les sens… C’est moyennement sympa d’accueillir les vacanciers avec des tonnes de consignes, mais c’est malheureusement nécessaire…!

  15. Maryline et Jacky 13 juillet 2018 à 18 h 22 min - Répondre

    Bonjour à tous,
    Voici des consignes que nous avons mises en place pour nos chers vacanciers:

    Les invités des locataires n’ont pas accès à la piscine pour le confort de tous.
    une règlementation piscine ainsi qu’une clause de non responsabilité sont à remplir et à signer à l’arrivée(envoyer par mail avant le contrat)
    Ce gîte est familial,je suis désolée,concernant les fêtards,faites une recherche ” gites festifs”
    Le forfait ménage comprend uniquement les sanitaires et les sols.
    Voila des astuces assez compréhensifs pour nos chers vacanciers.
    Bon courage !!!

    • Bonheur Boheme
      Bonheur Boheme 20 juillet 2018 à 0 h 06 min

      Ah oui, les gîtes festifs.. moi j’envoie désormais un mail récapitulatif avec rappel des consignes qqs jours avant l’arrivée,
      et je précise (entre autres) :
      La maison est très bien isolée, en revanche, nous demandons aux locataires de ne pas amener de sono ni de prévoir d’énormes fêtes avec la musique trop fort et/ou les baies vitrées ouvertes, ceci afin de respecter le voisinage (et notre sommeil)…

      Ca limite… car la dernière fois, j’ai du téléphoner à 1h30 du matin (un lundi soir!) pour leur dire que vraiment non, sauter sur les tables, hurler et laisser les baies vitrées ouvertes, ça allait se finir avec la police… !

      Pareil, je précise dans ce mail, et à l’arrivée que l’accueil est limité à 15 personnes, NUIT ET JOUR, et qu’au delà, c’est gite de groupe et que nous ne sommes pas autorisé à dépasser cette limite…

  16. Philippe 15 juillet 2018 à 18 h 22 min - Répondre

    Au bout de 4 ans de gîte et un peu plus d’un an de chambres d’hôtes, je n’ai pas eu de cas aussi extrêmes que certains cités. J’ai beaucoup de points communs avec Benedicte sur les règles de fonctionnement, c’est peut-être une partie de l’explication (mais je ne veux pas trop le dire , cela va me porter malheur).
    Dans les anecdotes signalées et auxquelles j’ai été confronté, voici ce que j’ai fait :
    – demande d’un tuyau d’arrosage pour baigner le chien “qui est un chien d’eau” : OK, pas de problème. J’étais un peu inquiet que le “chien d’eau” aille se baigner dans la piscine, mais tout le monde était bien éduqué (le chien et les maîtres).
    – hier : “on voudrait assister au feu d’artifice, peut-on arriver après ?” “c’est à dire vers quelle heure ?” “vers minuit et demi” ; OK pas de problème, je suis rarement couché à cette heure là et c’est quand même le 14 juillet, c’est un jour spécial.
    – naturisme : je l’autorise spontanément dans mon règlement intérieur (quand les clients ne partagent pas le site avec d’autres), donc pas de problème. J’ai la chance d’avoir une propriété isolée.
    – piscine privatisée : je m’y engage pour les clients du grand gîte, c’est un argument commercial apprécié. Les clients du petit gîte n’y ont pas accès quand le grand est occupé. Si le grand gîte est inoccupé, je laisse aux clients du petit l’accès à la piscine … gratuitement, c’est le cadeau de la maison.
    – déchets : j’ai eu en juin des clients anglais qui étaient en moto et qui m’ont dit avec un grand sourire qu’ils ne pouvaient “vraiment pas emporter les gros sacs jusqu’au point de collecte”. Bon, d’accord, je m’en occupe …
    – petites casses : verres, cadres photo, … Je prends à mon compte.
    – Laisser le chien toute la journée dans la chambre : désolé, c’est non. Quand les clients sont sympathiques et que je n’ai pas prévu de sortir, je propose de leur garder le temps de la visite pour que le chien ne reste pas dans la voiture en plein soleil.
    – Electricité allumée 24h/24 : là, je n’ai pas encore de solution …

    • Bonheur Boheme
      Bonheur Boheme 20 juillet 2018 à 0 h 01 min

      Ouhlala Philippe, votre flegme et votre sens du service m’impressionnent!! bravo… je pensais faire un maximum pour mes hôtes (une fois arrivés et quand je les ai rencontrés, car avant, on est toujours un peu plus méfiant et moins disposé à faire leurs 4 volontés), mais là, je suis hors jeu!! Je viendrais bien passer des vacances chez vous !!
      J’ai mis qqs petits trucs en place par exemple de mon côté pour ne pas avoir à attendre les hôtes qui arrivent vraiment tard (genre 2h, 3h ou 4h du mat… ça arrive…) : la boite à clés!
      Pour le jet d’eau, si c’est demandé, pas de souci. Si tout le monde se sert chez nous, on se transforme en supérette (gratuite)… c’est pas agréable…
      Mais on arrivera jamais à persuader les clients/hôtes qu’ils ne doivent pas laisser les lumières allumées quand ils partent à la journée… dommage! (on ne va pas mettre des détecteurs partout quand même…)
      bel été!
      Karine

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Lire les articles précédents :
gite jardin clos pour chien
Un jardin clos… Oui mais voilà !

L’illustration de May : le jardin clos ou quand nos hôtes oublient certaines réalités... Une anecdote de Françoise propriétaire du...

Fermer