Réforme 2018 à quoi s’attendre ?

hébergement touristique et réforme 2018

Vous l’avez sans doute lu ou entendu, le gouvernement Macron souhaite soutenir les travailleurs indépendants. Dans ce cadre, Edouard Philippe a annoncé le 5 Septembre dernier toute une série de mesures allant dans ce sens.

Nous sommes de nombreux propriétaires de gîtes et chambres d’hôtes qui exploitons avec un statut professionnel et qui sommes donc concernés par les actions prochainement mises en œuvre.

Quelles sont celles qui sont les plus susceptibles de venir modifier notre quotidien ?

Lire la suite...

Pour lire l'ensemble de ce contenu :

  • souscrivez ou renouvelez votre adhésion au sein de notre réseau pour accéder à tous les articles du magazine
  • ou connectez-vous à votre compte adhérent si vous êtes déjà adhérent

ADHESION CONNEXION

2017-09-29T16:05:07+00:00 septembre 22nd, 2017|Réglementation|2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Jean-Pierre GIRBAL 28 septembre 2017 à 13 h 26 min- Répondre

    J’aimerai savoir qui, propriétaire de Chambres d’Hôtes et Table d’Hôtes, atteindra les 170 000 € de CA annuel avec la limitation à 5 chambres ? A condition d’avoir 100% d’activité (les 5 chambres louées sur 365 jours) cela mets la chambre à 93 €. Avec un taux d’occupation de 50%, ce qui est déjà une belle réussite, il faut que la chambre (avec les éventuels repas) soit à 186 €. Cela ne concerne donc que très peu d’établissement. Je suis très en dessous du plafond actuel donc cette mesurette n’est pour moi que de la poudre aux yeux pour, encore une fois, privilégier … les riches ! Ce qui aurait été bien plus intéressant pour les micro entreprises c’est leur donner la possibilité de déduire de leur chiffre d’affaire avant plafond d’éventuels frais d’embauche saisonnière (salaire + charge). Cela aurait eu le double effet de baisser le chiffre d’affaire (sur lequel sont calculés charges et impôts) pour rester dans le plafond et de favoriser l’embauche … Encore faudrait-il que nos élus aient un tout petit peu de jugeote … Donc, pour moi, un coup d’épée dans l’eau ces réformes …

  2. Florence et Jean
    Florence et Jean 30 septembre 2017 à 14 h 19 min- Répondre

    Bonjour Jean Pierre et merci de l’intérêt que vous portez à cet article.

    Pour répondre à votre interrogation, certes peu nombreux sont les gîtes et les maisons d’hôtes qui dépassent le seuil actuel de 82 800 euros, mais ce changement de plafond concerne tous les micro entrepreneurs et pas les seuls prestataires d’hébergement touristique.

    Pour notre secteur d’activité, cette réforme présentera quand même un intérêt pour tous ceux qui dépassent un peu le seuil actuel, parce qu’ils combinent chambres d’hôtes, table d’hôtes et d’autres prestations de service par exemple. Cela leur évitera de devoir passer au régime “réel” s’ils ne le souhaitent pas. Ceux qui par contre souhaitent déduire leurs charges réelles et être imposés sur le bénéfice peuvent déjà le faire aujourd’hui et cela continuera bien sûr après la réforme

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Lire les articles précédents :
devenir hébergeur tourisme
Tout ce que l’on découvre sur le terrain…

Vis ma vie d'hébergeur ! Accueillir des vacanciers chez soi ou la réalité du terrain...

Fermer