AIRBNB est-il l’Eldorado annoncé pour les investisseurs ?

airbnb pour les investisseurs

Le magazine Mensuel Capital, dans son N° de mars 2017 consacre un reportage sur les rendements immobiliers dans les grandes villes de France. Y sont comparés les locations vides ou meublées à l’année, les parkings, les investissements dans les SCPI et… Airbnb

Quels sont les villes et quartiers les plus rentables ? Comment est calculée cette rentabilité ? Quels sont les paramètres qui ne sont pas pris en compte dans ce calcul ?
Bref, la location à la Airbnb est-elle aussi rentable qu’on veut bien nous le faire croire ?

Lire la suite...

Pour lire l'ensemble de ce contenu :

  • souscrivez ou renouvelez votre adhésion au sein de notre réseau pour accéder à tous les articles du magazine
  • ou connectez-vous à votre compte adhérent si vous êtes déjà adhérent

ADHESION CONNEXION

Jean

A Propos Jean

Formateur pour les créateurs de gîtes et chambres d'hôtes.

Voir tous ses Articles
2017-04-28T14:28:45+00:00 avril 28th, 2017|Analyses|2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Valérie 4 mai 2017 à 6 h 05 min- Répondre

    Selon un rapport qui a servi de base de travail au Sénat, environ 15% des revenus des locations saisonnières via AirBNB seraient déclarés (donc 85% non déclarés!). Je pense qu’en fait, d’après les informations que j’ai autour de moi, la fraude est beaucoup plus développée. Donc la rentabilité se fait d’abord de cette manière. Ensuite, grâce à un prix d’appel plus intéressant que permet l’absence de fiscalité, le taux de remplissage est nettement plus important que pour d’autres locations meublées et permet de dépasser plus facilement les points morts liés à chaque location. Donc certes, la rentabilité à long terme n’est pas forcément celle espérée les premières années, mais au final, celui qui amortit son bien et capte les clients plus vite que les autres est celui qui dégagera la meilleure rentabilité, au détriment des autres. Histoire vécue tout près de chez moi avec un exploitant qui a même pu ainsi ouvrir un magasin dans l’immeuble où il mêle allègrement chambres d’hôtes et “appartement d’hôtes”(= meublés touristiques), sans respect d’aucune norme de sécurité malgré les dépassements de seuils, racheter un restaurant en face de son immeuble locatif, et ouvrir une autre location au dessus du restaurant pour jouer sur l’effet de masse et les économies d’échelle. Le tout au vu et su de tous, y compris du maire, président de la commission de sécurité. Il parait que ces gens-là créent de l’emploi…

  2. Gite de Pont Losquet 5 mai 2017 à 23 h 44 min- Répondre

    C’est vrai que les recettes ne sont pas déclarées (à 85 %, selon le Sénat). Mais les plateformes de réservation vont avoir l’obligation de déclarer les recettes et de les communiquer au fisc.
    Cela va faire du ménage dans les frauduleux, avec rappel d’imposition, et paiement de la taxe de séjour + pénalités et intérêts de retard.
    Je suis inscrit sur plusieurs plateformes de réservation. Air BnB me déçoit, car il ne tient pas compte de mon planning de réservation. Et à chaque fois, je suis obligé de répondre non, car c’est déjà réservé.
    J’ai affaire chez BnB à des robots, avec des messages du genre “No Reply”.
    Ma foi, c’est la tendance actuelle où l’on ne peut plus contacter quelqu’un directement.
    Et ça ne va pas s’arrêter là !

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Lire les articles précédents :
location de vacances et SACEM
Hébergements touristiques et paiement de la contribution à l’audiovisuel public, des redevances auprès de la SACEM

Dans quelle mesure faut-il réaliser le paiement de redevances auprès de la SACEM et de la SPRE ?

Fermer