Accueil touristique et présence d’animaux domestiques

refuser animaux locations de vacancesCertains clients envisagent de louer un hébergement touristique accompagnés de leurs animaux domestiques. La question souvent formulée est de savoir si les prestataires d’hébergement touristique peuvent conventionnellement interdire la présence de ces animaux appartenant aux locataires dans le cadre des biens loués.

Lire la suite...

Pour lire l'ensemble de ce contenu :

  • souscrivez ou renouvelez votre adhésion au sein de notre réseau pour accéder à tous les articles du magazine
  • ou connectez-vous à votre compte adhérent si vous êtes déjà adhérent

ADHESION CONNEXION

2017-08-25T20:52:17+00:00 août 25th, 2017|Réglementation|3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Valérie 30 août 2017 à 9 h 33 min- Répondre

    Une précision, concernant un cas bien rare pour ce qui nous concerne : le chien accompagnant un aveugle doit toujours être accepté, y compris dans les chambres d’hôtes d’ailleurs. Il me semble que toute interdiction serait réputée non écrite.

  2. Karine
    Karine 31 août 2017 à 15 h 06 min- Répondre

    Bonjour et merci pour ces précisions… Je ne connais pas cette loi de 2012, mais je suis ravie de la découvrir. En effet, j’ai lu que nous avions pour obligation d’accepter les chiens guide d’aveugle, et nous l’avons déjà fait. Ces chiens très bien éduqués ne sont pas ceux qui posent problème!
    Nous avons en revanche, tenté l’expérience, (en formule chambre d’hôtes) pour dépanner, et tenter l’expérience… car quand on commence, on se pose ce genre de questions : dois-je ou non accepter les animaux, et quelles raisons invoquer pour les refuser ? Car bien entendu, toutes les personnes invoquent l’éducation extrêmement parfaite de leur compagnon…
    Au premier abord, en effet, ce qui vient à l’esprit, ce sont les dégâts, l’hygiène et le surcroît de ménage… Puis les personnes allergiques qui pourraient subir les désagréments liés aux poils des animaux à 4 pattes qu’on n’a pas réussi à capturer dans l’aspirateur….

    Au final, après avoir dépanné nos hôtes pendant 5 nuits, nous avons décidé de ne pas réitérer (bien qu’ayant nous mêmes un toutou…). Voici les raisons ; les personnes laissaient le chien dans la chambre toute la journée, qui dormait sur le lit bien entendu tant qu’à faire, il passait son temps à aboyer. Nous avons de la chance, il n’a pas fait de dégât. En revanche, chaque soir, quand d’autres hôtes rentraient du restaurant vers 22h ou 23h, il aboyait et réveillait tous les habitants… Nous avons donc décidé de ne pas reproduire l’expérience… Eventuellement en formule gite privatisé, avec 10 personnes de la même famille ou du même groupe, mais en individuel, c’est trop de contraintes pour tous… (nous mêmes n’avons pas apprécié lorsque c’est arrivé, d’être réveillés à l’hôtel à 7h du matin par le chien de nos voisins de chambre)… J’ai maintenant les arguments fermes pour défendre ma position.
    Et je fais comme tous les propriétaires de chiens : je galère un peu pour trouver un logement qui accepte les chiens! Mais bon… c’est le jeu.
    bonne journée, Karine

  3. Catherine 1 septembre 2017 à 11 h 07 min- Répondre

    Personnellement j’ai également un chien, et aussi une cage auquel nous l’avons habitué, ainsi il dort dans la voiture et n’y fait pas de dégâts…Je ne peux pas dormir avec un chien dans ma chambre ! Ainsi je ne pose aucune difficulté aux hôtels chez lesquels je descends..J’ai du mal à comprendre les personnes qui ne peuvent gérer leur animal, et depuis que nous avons eu des concerts d’aboiements de chiens dans la salle à manger, et mon mari qui s’est fait mordre car il donnait de l’eau à un chien sous la table où étaient ses maîtres, nous les refusons…Sans parler des animaux qui restent en effet dans la chambre sans leur maître !

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Lire les articles précédents :
paiement de la taxe de séjour
Dossier : Chambres d’hôtes, meublés de tourisme et taxes de séjour ?

Conditions d’application de cet impôt qu'est la taxe de séjour : les modalités de calcul, les modalités de recouvrement, les...

Fermer